Technoparc Montréal - Real Estate Solutions And Environments That Facilitates Technological Innovation, Collaboration And Success

English:

Technoparc Montréal’s official mission is to offer real estate solutions and environments that facilitate technological innovation, collaboration and success in order to expand the development of the Saint-Laurent Campus, the Quartier de la santé and the Éco-Campus Hubert Reeves.

A major player of economic growth since its foundation in 1987, Technoparc Montréal has made its mark on the development of the Quebec and Canadian economic fabric, thanks to its steady foothold in competitive clusters and in life sciences, aerospace and technology sectors.

Based on an approach combining economic development, sectoral synergy and collaborative practice, Technoparc Montréal has been able to strategically develop promotional, expansion and consolidation strategies that have contributed to its current growth.

Driven by the visionary impetus of its founder and its five successive CEOs, the site nowadays can be recognized as the most prestigious science park in Canada. A science and technology park with an international scope recognized as a promoter of the knowledge-based economy, a catalyst for innovation, a new businesses incubator and a real estate infrastructure manager, Technoparc Montréal has become a genuine symbol of Montreal’s technological influence on the world stage.

The presence of many world-class, innovative groups also highlights the reputation of the science park abroad and strengthens at the same time its attractiveness to future investors. In addition, the business model of Technoparc Montréal continues to attract the admiration and esteem of its international partners.

Technoparc Montréal was born initially in 1984 out of an idea of combining the knowledge, influence, and network of a working group made up of representatives from the academic, government and private sectors. A year later, the group’s first release “Investir plus sagement” advocated creating a technological park in Montreal, a project primarily inspired by world-acclaimed American technopole centers such as Silicon Valley, Route 128 or Research Triangle Park.

The history of Technoparc Montréal can be marked by five distinctive stages, each with their own successes and challenges.

These stages are:

• The initial stage (1987-1993): regrouping all forces and commit to a development plan.

• The first take-off (1994-2003): greeting of first companies and witness a boom in jobs created.

• The period of consolidation (2004-2009): diversifying real estate and building a quality of life.

• The relaunching phase (2010-2013): more companies move in and new cluster concepts emerge.

• The second take-off (since 2014): new head offices and futuristic outlook.

As its 30th anniversary was celebrated in 2017, Technoparc Montréal’s next stage is marked by its strong will to generate a desirable environment for the development of the industry 4.0. Many resident companies have already initiated the essential steps and the site has seen more companies moving in, creating a new evolution in the business development for Montréal and Canada.

Ready for the changes and evolution of the market and industries, Technoparc Montréal has applied rigorously its strategic plan based on 4 main axes: social and demographic tendencies, industrial tendencies, real estate tendencies and tendencies inside companies. The future of the science and technology park is definitely promising.

Technoparc is located in the west-island section of Montréal, at the crossing of two major highways connecting east to west and north to south, a few minutes away from the international airport and about 20 kilometers from downtown. It is in the second-largest employment zone in Québec with 350,000 workers, right after the downtown Montréal area and provides a great resource of specifically trained employees for the area. Technoparc is home to some well-known multinational names such as Bombardier, ABB, Genetec, Hewlett Packard Enterprise, Thales, Bristol-Myers Squibb, and GC Biotherapeutics, to name a few. More than 116 companies are present, employing over 7,200 people.

The location of where the companies are installed in the site is methodical and well planned, following a micro-cluster approach, which attracts companies of a similar nature to be grouped together. The Technoparc is very specific and branded: being a scientific and technology park, a minimum of 25% of a company’s employees must be dedicated to research to be a good fit amidst all the other high value, innovative companies that are now doing business in the heart of the site.

Several high-end industries are present on the site and of these industries, aerospace is a large component that accounted in 2017 for 39% of all jobs. Information Technology (IT) made up about 29%, life sciences were about 15%, miscellaneous technologies were 13% and diverse services occupied the rest.

During the last couple of years, there has been a major expansion taking place at the Technoparc with almost half a billion dollars invested into new installations for three large companies that will create in the end about a thousand more jobs on the site. ABB, a world leader in power and automation technologies chose to establish its Canadian headquarters at the Technoparc. Also, another significant development was the construction of the North American headquarters for South Korea’s GC Biotherapeutics. The project, whose infrastructures include a research center and a blood plasma fractionation facility, is the largest life science investment in Canada in the last ten years. The arrival of ABB and GC Biotherapeutics enhances the status of Montréal and Quebec as a leader in the life sciences and technology sectors and once again attests to Technoparc Montréal’s capacity to attract international businesses. Also, Technoparc Montréal welcomed the new data center for the company Vidéotron/4Degrés. Representing an investment of more than $40 million, the data center is a 43,000 sq ft building with an available load of 16 megawatts. It serves to meet the ever-growing data processing and management needs of today’s businesses.

An e-logistics zone is located on the western side of the Technoparc, where there are some larger facilities that can accommodate shipping. Technoparc Montréal is looking now at targeting more companies in e-commerce to get them into this e-logistics zone.

To attract SMEs and startups that evolve in the four main industries of the site, Technoparc Montréal has opened two innovation centers with variable and flexible working spaces available. It transformed the physical spaces of the centers to offer co-working spaces, open space offices, closed offices, team offices, and laboratories. More than 40 companies have moved in and both centers are filled to their full capacities. Also, the resident company NEOMED Institute recuperated a facility that belonged to a life sciences multinational to create an innovation center open to smaller size research companies. Not only do the new occupants benefit from a cluster-type environment with enormous networking possibilities, but they can also share high-end sophisticated laboratories and analysis instruments at a fraction of the cost they would have incurred if they had to invest in such installations alone. Rapidly, NEOMED Institute’s building was filled, thus enabling them to plan an extension whose construction will be finished by 2020. This new addition will add extra space for life sciences companies looking for a dynamic and affordable office-lab space and will also offer a full-serviced co-working space. This will most certainly become Montréal’s hub for startups and SMEs in life science, allowing them to grow and expand eventually into other areas of the Technoparc.

Technoparc reflects a community dynamic, focused on creating a quality of life for all its residents. Being a suburban scientific park (i.e not located downtown), Technoparc offers services that would typically be in the core of downtown like daycare, summer day camps, dry cleaner, gym, yoga lessons, Lufa farms (local produce) pickups, beehive hosting, e-bikes tryouts and promo pricing, ATM, restaurants and bistros, food truck events, accompanied by concerts, seminars, trainings and much more… all services an employee wishes to have close to their workplace.

Bike paths run across the Technoparc and connect to the other parts of the city. These paths are widely used not only by bikers but also by joggers and walkers who use them during their lunchtime. There is also a green approach to things where workers are encouraged to use alternative means of transport, with active, collective and electric transportation being the focus of the Technoparc’s transportation committee, comprised of several volunteers from many companies of the site.

Also, coming soon, the REM (Réseau Express Métropolitain-electric train) station into the Technoparc, a short three minutes away from the airport and 20 minutes from downtown. The REM will offer an integrated, efficient and reliable service for commuters and will encourage the use of electric public transportation. This new station reinforces the strategic location of the site and will thereby facilitate the access to the site via transportation means other than the car. This is beneficial for Technoparc and the City of Montreal for potential investors that want to move into the area and it shows a dynamic first image of the city for foreign travelers using the REM when arriving through the airport.

In the southern area of the site lies the Eco-campus Hubert Reeves. A site that targets research companies specializing in cleantech, nanotech, biomaterials, and other eco-industries. More than 46% of the land in the Eco-campus Hubert Reeves is maintained as a nature-park conservation zone and borders the International airport. To maintain that environment and water levels, there are levies and walkways in the area. The buildings that are being built are geared towards being recognized as LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) and favor the recuperation of water to forward it towards the wetlands. Technoparc Montréal prides itself on being a few years ahead of what’s being done in industrial parks in North America and follows an emerging current currently seen in many European countries. With a very beneficial approach for both the environment and employees, Technoparc Montréal is creating a perfect symbiosis between nature and the workplace.

Technoparc Montréal is fully committed to increase strategic local and international partnerships and alliances with an objective to build bridges between businesses and increase innovation and creativity in Montréal. The vision and constant innovation have solidified the position in being recognized as a world-class centre of excellence in science, technology, and eco-industries.

French:

La mission officielle de Technoparc Montréal est d’offrir des solutions et des environnements immobiliers qui facilitent l’innovation technologique, la collaboration et le succès afin d’accroître le développement du Campus Saint-Laurent, du Quartier de la santé et de l’Éco-Campus Hubert Reeves.

Un acteur majeur de la croissance économique depuis sa fondation en 1987, Technoparc Montréal a marqué le développement du tissu économique québécois et canadien grâce à son ancrage constant dans les pôles et secteurs des sciences de la vie, de l’aéronautique et des technologies.

Fondé sur une approche combinant développement économique, synergie sectorielle et pratiques collaboratives, Technoparc Montréal a su développer de manière stratégique des stratégies de promotion, d’expansion et de consolidation qui ont contribué à sa croissance actuelle.

Porté par l’élan visionnaire de son fondateur et de ses cinq PDG successifs, le site peut aujourd’hui être reconnu comme le parc scientifique le plus prestigieux au Canada. Un parc scientifique et technologique d’envergure internationale reconnu comme promoteur de l’économie du savoir, catalyseur de l’innovation, pépinière d’entreprises et gestionnaire de d’infrastructures immobilières, Technoparc Montréal est devenu un véritable symbole de l’influence technologique montréalaise sur l’échiquier mondial.

La présence de nombreux groupes innovants de classe mondiale souligne également la réputation du parc scientifique à l’étranger et renforce en même temps son attrait pour les futurs investisseurs. De plus, le modèle d’affaires de Technoparc Montréal continue de susciter l’admiration et l’estime de ses partenaires internationaux.

Technoparc Montréal est né en 1984 de l’idée de combiner les connaissances, l’influence et le réseau d’un groupe de travail composé de représentants des secteurs universitaire, gouvernemental et privé. Un an plus tard, la première publication du groupe, «Investir plus sagement», préconisait la création d’un parc technologique à Montréal, un projet principalement inspiré par des centres de technopoles américains de renommée mondiale tels que Silicon Valley, Route 128 ou Research Triangle Park.

L’histoire de Technoparc Montréal peut être marquée par cinq étapes distinctes, chacune avec ses propres succès et défis. Ces étapes sont:

• La phase initiale (1987-1993): regrouper toutes les forces et s’engager dans un plan de développement.

• Le premier décollage (1994-2003): accueil des premières entreprises et essor rapide des emplois créés.

• La période de consolidation (2004-2009): diversification de l’immobilier et création d’une qualité de vie sur le site.

• La phase de relance (2010-2013): plus d’entreprises s’installent et de nouveaux concepts de grappes apparaissent.

• Le deuxième décollage (depuis 2014): nouveaux sièges sociaux et perspectives futuristes.

Alors que son 30e anniversaire a été célébré en 2017, la prochaine étape de Technoparc Montréal est marquée par sa forte volonté de créer un environnement propice au développement de l’industrie 4.0. De nombreuses entreprises résidentes ont déjà entamé les étapes essentielles et le site a vu s’implanter de nouvelles entreprises, créant ainsi une nouvelle évolution dans le développement des affaires pour Montréal et le Canada. Préparé aux mutations et à l’évolution du marché et des industries, Technoparc Montréal a appliqué de manière rigoureuse son plan stratégique basé sur 4 axes principaux: tendances sociales et démographiques, tendances industrielles, tendances immobilières et tendances au sein des entreprises. L’avenir du parc scientifique et technologique est définitivement prometteur.

Le Technoparc de Montréal est situé dans la partie ouest de l’île de Montréal, au croisement de deux autoroutes majeures reliant est en ouest et nord au sud, à quelques minutes de l’aéroport international et à environ 20 kilomètres du centre-ville. C’est la deuxième plus grande zone d’emploi au Québec avec 350 000 travailleurs, juste après le centre-ville de Montréal, et constitue une excellente ressource d’employés spécialement formés pour la région. Le Technoparc de Montréal héberge des multinationales bien connues telles que Bombardier, ABB, Genetec, Hewlett Packard Enterprise, Thales, Bristol-Myers Squibb et GC Biothérapeutiques, pour n’en citer que quelques-unes. Plus de 116 entreprises sont présentes, employant près de 7 200 personnes.

Le lieu d’implantation des entreprises sur le site est méthodique et bien planifié, suivant une approche en micro-grappes, qui permet de regrouper des entreprises de nature similaire. Le Technoparc de Montréal est très spécifique et doté d’une image de marque: en tant que parc scientifique et technologique, au moins 25% des employés d’une entreprise doivent être dédiés à la recherche pour s’intégrer parfaitement à toutes les autres entreprises innovantes qui exercent actuellement dans le cœur du site.

Plusieurs industries de hautes technologies sont présentes sur le site et parmi celles-ci l’aéronautique est une composante importante qui représentait en 2017 39% de tous les emplois. Les technologies de l’information (TI) représentaient 29%, les sciences de la vie 15%, les technologies diverses 13% et divers services occupaient le reste.

Au cours des deux dernières années, le Technoparc de Montréal a connu une expansion majeure avec près d’un demi-milliard de dollars d’investis dans de nouvelles installations pour trois grandes entreprises, ce qui créera finalement environ mille emplois supplémentaires sur le site. ABB, un chef de file mondial des technologies de l’énergie et de l’automation, a choisi d’établir son siège social canadien au Technoparc de Montréal. Par ailleurs, la construction du siège social nord-américain de la sud-coréenne GC Biothérapeutiques est un autre fait marquant. Le projet, dont les infrastructures comprennent un centre de recherche et une installation de fractionnement du plasma sanguin, représente le plus important investissement en sciences de la vie au Canada au cours des dix dernières années. L’arrivée d’ABB et de GC Biothérapeutiques renforce le statut de chef de file des secteurs des sciences de la vie et des technologies de Montréal et du Québec et témoigne une nouvelle fois de la capacité de Technoparc Montréal à attirer des entreprises internationales. De plus, le Technoparc de Montréal a accueilli le nouveau centre de données de la société Vidéotron / 4Degrés. Représentant un investissement de plus de 40 millions de dollars, le centre de données est un bâtiment de 43 000 pieds carrés avec une charge disponible de 16 mégawatts. Il répond aux besoins de plus en plus importants des entreprises d’aujourd’hui en matière de traitement et de gestion des données.

Une zone de e-logistique est située du côté ouest du Technoparc, où se trouvent de plus grandes installations pouvant accommoder des activités de livraisons. Technoparc Montréal envisage maintenant de cibler davantage d’entreprises du commerce électronique pour les amener dans cette zone de e-logistique.

Pour attirer les PME et les jeunes entreprises qui évoluent dans les quatre principales industries du site, Technoparc Montréal a ouvert deux centres d’innovation offrant des espaces de travail variables et flexibles. La société a transformé les espaces physiques des centres en offrant des espaces de cotravail, des bureaux ouverts, des bureaux fermés, des bureaux d’équipe et des laboratoires. Plus de 40 entreprises ont emménagé et les deux centres affichent complet. Aussi, l’Institut NÉOMED, résident du Technoparc de Montréal, a récupéré un établissement appartenant auparavant à une multinationale en sciences de la vie afin de créer un centre d’innovation ouvert aux entreprises de recherche de plus petite taille. Les nouveaux occupants bénéficient non seulement d’un environnement de type « grappe » avec d’énormes possibilités de mise en réseau, mais ils peuvent également partager des laboratoires et des instruments d’analyse sophistiqués à un coût bien inférieur au coût qu’ils auraient dû investir dans de telles installations. Rapidement, le bâtiment de L’Institut NÉOMED a été rempli, ce qui leur a permis de planifier une extension dont la construction sera achevée d’ici 2020. Cette nouvelle addition offrira un espace supplémentaire aux entreprises du secteur des sciences de la vie à la recherche d’un espace de travail de laboratoire dynamique et abordable, ainsi qu’une offre complète d’espace de cotravail. Cela deviendra très certainement le carrefour montréalais des startups et des PME du secteur des sciences de la vie, leur permettant de se développer et d’agrandir leurs installations à même le site du parc scientifique.

Technoparc Montréal mise également sur une dynamique communautaire axée sur la création d’une qualité de vie pour tous ses résidents. En tant que parc scientifique de banlieue proche (c’est-à-dire non situé au centre-ville, mais toujours sur l’île de Montréal), Technoparc Montréal propose des services qui seraient généralement accessibles au cœur du centre-ville, tels que garderies, camps de jour, essais et ventes de vélos électriques, guichets automatiques, restaurants et bistros, événements de camions de cuisine de rue, concerts, séminaires, formations et bien plus encore… tous les services qu’un employé souhaite obtenir à proximité de son lieu de travail.

Des pistes cyclables traversent le Technoparc de Montréal et se connectent aux autres quartiers de la ville. Ces sentiers sont largement utilisés non seulement par les cyclistes, mais également par les joggeurs et marcheurs qui les utilisent pendant leurs pauses du midi. Il existe aussi sur le site une approche écologique dans laquelle les travailleurs sont encouragés à utiliser des moyens de transport alternatifs à l’auto-solo. Le comité de transport du Technoparc de Montréal, composé de plusieurs volontaires provenant de nombreuses entreprises du site, s’intéresse au transport actif, collectif et électrique.

De plus, la future station du REM (Réseau express métropolitain – train électrique) du Technoparc de Montréal sera à seulement 3 minutes de l’aéroport et 20 minutes du centre-ville. Le REM offrira un service intégré, efficace et fiable aux voyageurs et encouragera l’utilisation de transports en commun électriques. Cette nouvelle station renforce l’emplacement stratégique du site et facilitera ainsi son accès par d’autres moyens de transport que la voiture. Cela profitera non seulement au Technoparc de Montréal mais aussi à la ville pour attirer d’éventuels investisseurs souhaitant s’implanter dans la région. Il offrira une première image dynamique et innovatrice de la ville de Montréal aux voyageurs étrangers lorsqu’ils arriveront via l’aéroport.

Dans la partie sud du Technoparc de Montréal se trouve l’Éco-campus Hubert Reeves (ECHR). Un site dédié aux entreprises spécialisées dans la recherche en technologies propres, nanotechnologies, biomatériaux et autres éco-industries. Plus de 46% du territoire de l’ECHR est protégé en tant que zone de conservation pour un parc-nature et borde directement les pistes de l’aéroport international de Montréal. Pour maintenir cet environnement et le niveau d’eau d’un important marais, Technoparc Montréal a consolidé un sentier-digue dans la zone de l’ECHR. Les bâtiments en cours de construction visent à être reconnus LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) et favorisent la récupération de l’eau pour l’acheminer vers les zones humides. Technoparc Montréal est fier d’avoir plusieurs années d’avance sur la conception éco-responsable des parcs industriels en Amérique du Nord, suivant un courant émergent actuellement observé dans de nombreux pays européens. Grâce à une approche très bénéfique pour l’environnement et les employés, Technoparc Montréal crée une parfaite symbiose entre la nature et le lieu de travail.

Technoparc Montréal s’est pleinement engagé à accroître les partenariats et alliances stratégiques locaux et internationaux dans le but de créer des ponts entre les entreprises et d’accroître l’innovation et la créativité à Montréal. La vision et l’innovation constante ont consolidé le positionnement de centre d’excellence de classe mondiale dans les domaines de la science, la technologie et les éco-industries.

Technoparc Montreal

Submit your Innovation Story

Join and network with a global community of innovators  by sharing your success story with the world.