ISABELLE CAYER

DIRECTRICE GÉNÉRALE DU CENTRE DE DÉVELOPPEMENT ET DE RECHERCHE EN INTELLIGENCE NUMÉRIQUE

" L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE EST NOTAMMENT RENDUE POSSIBLE GRÂCE AUX INFRASTRUCTURES, AUX DONNÉES ET SURTOUT, AU TALENT DE L’HUMAIN QUI LUI PERMET « D’AUGMENTER » SA CAPACITÉ D’ADAPTATION".

- ISABELLE CAYER, DIRECTRICE GÉNÉRALE DU CENTRE DE DÉVELOPPEMENT ET DE RECHERCHE EN INTELLIGENCE NUMÉRIQUE

D’ici 2030 , le Québec assistera à l’émergence d’une vague de fond de nouvelles compétences et donc de nouvelles entreprises en intelligence numérique. Les profils techniques, professionnels et scientifiques seront revisités, fusionnés, transmutés en des profils de main d’œuvre alliant génie créatif et techniques avancées, intégrant plus efficacement les retombées de la recherche. Le ressac des grands bouleversements de 2020 aura eu pour effet de mettre sous les projecteurs la désuétude de nos systèmes, tout en nous focalisant sur les opportunités que l’intelligence artificielle pourraient magnifier. Cet électrochoc mondial est une démonstration unique de l’importance de décloisonner les talents, de les libérer des cadres rigides dans lesquels nous les avons fait se développer. L’heure n’est plus au système, mais à l’écosystème.

Cette vision d’un futur pas si lointain nous dicte que le temps n’est plus au confort, mais à l’ambition; que les attentes doivent être élevées à un niveau où nous aurons les ressources pour nous adapter à cette incessante transformation numérique à « n-dimensions ». Nous devons augmenter notre vigilance pour identifier ces compétences de demain, celles qui n’existent pas encore, et les valoriser dans une dynamique consolidée recherche-étude-travail pour solutionner les défis de société autant que pour participer activement à l’économie du Québec.

La perspective de ce changement nécessite aussi que l’on adapte la géométrie des interventions. Trouvons une manière de faire entrer les cégeps dans les universités, les incubateurs dans les centres de transfert et ces futurs étudiants aux parcours atypiques dans l’entreprise de demain. Multiplions les cellules d’innovation pour en faire des organes transformateurs et les tiers-lieux pour en faire des espaces d’échanges en-dehors des silos. Servons-nous des solutions en IA pour appuyer cette socioconstruction des modèles différenciés de développement de compétences. En sommes, apprendre tout au long de nos vies, en enrichissant cette expérience par une intelligence augmentée.

Avec cette approche, nous pourrions être en mesure de s’adapter plus judicieusement, de fournir aux entreprises une main d’œuvre créative et qualifiée dont le potentiel aura été libéré tout en respectant l’individualité de chacune et de chacun.

CDRIN

Submit your Innovation Story

Join and network with a global community of innovators  by sharing your success story with the world.