ANNE-MARIE HUBERT

LEADER, MARCHÉ DE L’EST

"BIEN PRÉVOIR LES RISQUES POUR MIEUX COMPRENDRE L’IA".

- ANNE-MARIE HUBERT, LEADER, MARCHÉ DE L’EST

La notoriété de l’écosystème d’innovation en intelligence artificielle (IA) du Québec repose sur trois grandes raisons : un bassin de talents phénoménal, des partenariats collaboratifs et un engagement marqué à l’égard du design éthique. En fait, c’est ici qu’a été lancée la déclaration de Montréal pour un développement responsable de l’intelligence artificielle, cadre éthique reconnu comme l’un des plus complets et pragmatiques établis aux fins du développement et du déploiement de l’IA.

Le défi de l’IA s’accompagne de nouveaux risques et de répercussions relevant auparavant du pouvoir décisionnel de l’humain et non du développement technologique. Pour répondre aux défis uniques liés à cette technologie et assurer la réussite du déploiement de l’IA, notre communauté devra privilégier une approche axée non seulement sur le design éthique, mais aussi sur la confiance inhérente. Il est essentiel d’intégrer la confiance pour tirer le maximum de l’IA et dégager une valeur à long terme pour l’ensemble des parties prenantes.

Les organisations qui veulent réussir doivent implanter une culture d’optimisation à toutes les étapes du cycle de l’IA afin de gérer les risques, les biais et les faiblesses potentiels. Elles doivent être capables de prévoir et d’évaluer les conditions qui amplifient les risques et minent la confiance.

Pour bien cerner les risques et instaurer une confiance dans les systèmes fondés sur l’IA, il faut privilégier une approche coordonnée axée sur des responsabilités bien définies, lesquelles s’articulent autour de cinq grands axes :
• Promotion : Les parties prenantes comprennent-elles bien les avantages de l’IA et comment celle-ci améliorera les produits et services qu’elles reçoivent?
• Capacités : L’IA peut-elle renforcer et améliorer la marque, le produit, le service et l’expérience des parties prenantes d’une organisation?
• Cohérence : L’IA est-elle utilisée en conformité avec la mission déclarée de l’organisation et soutient-elle sa réalisation au fil du temps?
• Ouverture : L’organisation a-t-elle bien communiqué avec ses principaux groupes de parties prenantes relativement à son utilisation de l’IA et à ses avantages et à ses risques?
• Intégrité : L’approche de l’organisation en ce qui concerne la conception et le fonctionnement d’une IA de confiance correspond-elle aux attentes de ses parties prenantes?

L’écosystème d’innovation en IA du Québec est en effervescence, compte tenu de la capacité et de l’engagement des gens et des entreprises qui adoptent le design éthique et la confiance inhérente de l’IA, et qui conçoivent de nouvelles techniques novatrices de gestion du risque pour accélérer la création de valeur. En intégrant la notion de confiance dans leurs systèmes d’IA dès le début du processus, les organisations peuvent miser sur la capacité de prévoir les risques pour accélérer leur compréhension de l’IA.

Submit your Innovation Story

Join and network with a global community of innovators  by sharing your success story with the world.